L'outil le plus puissant pour viraliser vos contenus : la Newsletter

viraliser-contenus-newsletter-rhapsodie

En matière de marketing de contenu, il existe de nombreux outils. L’un des plus puissants reste la newsletter. En s’adressant à un public spécifique, elle permet de viraliser vos contenus. Peu importe votre activité, une newsletter aura toujours sa place dans votre stratégie ! Nous allons voir comment construire votre stratégie d’e-mailing et ce qui va changer en 2018. 

Comment mettre en place une newsletter ?

Le secret de la réussite d’une newsletter, c’est bien sûr votre base de données. Si les personnes inscrites dans votre fichier d’envoi aiment votre entreprise, elles apprécieront recevoir vos e-mails. Au contraire, si ce sont des adresses e-mail récupérées ou anciennes, vous risquez de ne pas avoir de bons retours de vos campagnes. Soyez donc vigilant quant à la provenance et la qualité de vos adresses e-mails. Si vous respectez les règles, votre taux d’ouverture n’en sera que meilleur !

Pour créer une newsletter attractive et qui donnera envie d’être lue, plusieurs éléments doivent être pris en compte : 

  • L'objet : Court, intéressant, énigmatique. Ce sont les trois termes qui doivent caractériser le titre de votre newsletter. Alors, on arrête les titres "Newsletter de telle entreprise" et on rentre dans le cœur du sujet !
  • La longueur : On vous dit que vos contenus doivent être suffisamment longs, certes. Mais pas vos newsletter : vous devez condenser les informations et ne pas vous attarder sur des détails. Si vos lecteurs veulent en savoir plus, ils cliqueront. C'est le but, non ?
  • Le design : Parce qu'une newsletter seulement textuelle, ça ne donne pas très envie de lire. On peut se faire avoir une fois, mais la deuxième fois elle ira à la poubelle. Avec la multitude de sites existants pour créer des newsletter, c'est très simple de créer un design accrocheur !
  • La structure : Vos contenus doivent être organisés de façon à être parcourus rapidement. Misez sur les visuels, les titres et de courtes descriptions. Le plus important, ce n'est pas tant qu'on lise votre newsletter, mais qu'on clique sur ce qu'elle contient.
  • Les call-to-action : Que vos lecteurs aient ouvert et lu votre e-mail, c'est déjà un bon point. Mais le must, c'est encore qu'ils cliquent sur vos contenus ! Les call-to-action sous forme de boutons rendront vos liens facilement visibles. Et avec une bonne accroche, vous aurez toute leur attention.

Newsletter, les obligations à venir en 2018

Mai 2018 marquera un tournant dans votre façon de faire vos newsletter. En effet, la directive européenne concernant les données personnelles (et donc la pratique de l’e-mail marketing) entrera en vigueur le 25 mai, et changera complètement les procédés. Si vous avez récupéré des bases de données dont la provenance est douteuse, vous pourrez les supprimer. La RGDP (Règlement général sur la protection des données) obligera toute entreprise à n’avoir que des adresses e-mail opt-in, c’est-à-dire que l’internaute devra avoir confirmé vouloir recevoir votre newsletter. Si vous avez pris son e-mail, si la case était pré-cochée, s’il vous a donné son e-mail pour une autre raison que cet envoi : vous risquez 20 millions d’euros d’amende. Réfléchissez-y avant d’envoyer votre newsletter à n’importe qui !

Pour plus d’informations concernant cette directive, suivez ce lien : RGDP