Que change Google BERT au marketing de contenu ?

Que change Google BERT au marketing de contenu ? article de l'agence rhapsodie, agence de rédaction web à brest

L’algorithme Google BERT est dans toutes les bouches ces derniers temps, surtout celles des webmarketeurs et des experts SEO qui craignent son impact. Lancé en décembre 2019 en France, ce nouvel algorithme n’a pas pour objectif de pénaliser les sites web, mais de mieux comprendre les requêtes des internautes. On fait le point sur ce qu’est Google BERT, et son impact sur le marketing de contenu !

Qu’est-ce que Google BERT ?

Difficile de passer à côté de Google BERT ces derniers mois ! Mais qu’est-ce que c’est, au juste ? Lancé le 10 décembre 2019 en France (en octobre aux Etats-Unis), BERT signifie “Bidirectional Encoder Representations from Transformers”. Ca ne dit pas exactement ce que c’est, mais c’est déjà la base. 

BERT est en fait un algorithme de Machine Learning dont l’objectif pour Google est de mieux comprendre les requêtes longues des internautes, en assimilant davantage le contexte de la recherche et pas seulement le sens de chaque mot pris un par un. En cela, c’est effectivement une petite révolution pour le moteur de recherche ! 

Cependant, ce nouvel algorithme ne devrait toucher que 10% des requêtes, comme aux Etats-Unis. De plus, ce sont les expressions longues qui seront majoritairement ciblées, et pas les requêtes courtes (c’est-à-dire de 1 à 3 mots). 

En résumé : l’algorithme de Google est désormais plus précis dans les résultats de recherche, en faisant apparaître en priorité les sites qui répondent exactement à la demande de l’internaute, même si sa requête est longue ou alambiquée.

Quel est son impact sur le SEO ?

Google BERT n’a pas pour vocation de pénaliser les sites web. Son objectif est simplement de mieux comprendre les requêtes des internautes, et les phrases complexes sur les sites web. Cela peut entraîner une baisse de trafic sur certains sites dont les textes sont mauvais, mais globalement l’impact sur le SEO ne devrait pas être énorme. 

Que faire pour s’assurer que mes textes vont plaire à BERT ?

Tout simplement en vérifiant que vos textes répondent aux questions des internautes que vous ciblez. Il n’est pas possible d’optimiser vos contenus pour BERT ; la seule chose à faire est de penser en priorité à l’internaute : est-ce que mon texte répond vraiment à sa question ? 

Si par malheur, vous pensez avoir été impacté par Google BERT et que cela a entraîné une perte de trafic sur votre site (à mesurer sur plusieurs semaines), vous pouvez travailler sur vos mots-clés. Réalisez un audit de positionnement SEO : quelles sont les mots-clés sur lesquels votre classement a baissé ? quelles sont les pages touchées ? quelles sont les requêtes recherchées par les internautes pour vous trouver ?  Regardez également les sites de vos concurrents, si leurs positions ont augmenté par rapport aux vôtres. Qu’ont-ils fait de mieux que vous ? comment sont leurs textes ? Ensuite, vous pourrez ajuster votre contenu pénalisé, ou créer de nouveaux contenus plus adaptés. 

Quel est son impact sur le marketing de contenu ?

Comme nous l’avons évoqué plus haut, BERT est conçu pour mieux comprendre les requêtes longues et leur contexte, en reliant les mots-clés entre eux. 

Si vous avez bien travaillé vos contenus, vous n’avez aucune modifications à apporter sur votre site web. Le seul “risque” : que Google comprenne mieux ce que vous voulez dire, et vous positionne sur des requêtes vraiment adaptées ! Globalement, l’impact sur le marketing de contenu s’annonce positif. Google BERT va privilégier les contenus de qualité, créés pour les internautes. Soyez pertinents et précis ! 

L’impact sera également bénéfique pour les recherches vocales, de plus en plus nombreuses aujourd’hui. Ces dernières sont souvent longues, avec un contexte plus complexe qu’une requête écrite. BERT a peut-être même été créé dans ce sens, afin de faciliter les requêtes vocales. 

Comme vous le savez, la langue française est riche de mots à double sens : avocat, plus, voile, souris, louer, etc. Avec BERT, le moteur de recherche comprendra le contexte de la requête et saura quel sens l’internaute donne à sa recherche : un gain de temps pour les internautes et de meilleures positions pour les sites précis. 

Autre exemple : le moteur de recherche prendra en compte les prépositions. Comme l’a expliqué Google, avant BERT, lorsqu’un internaute tapait “2019 voyageur brésilien vers USA besoin d’un visa”, le mot “vers” n’était pas pris en considération. Google pouvait donc fournir des résultats concernant le visa des américains pour aller au Brésil, ce qui n’était pas intéressant pour l’internaute. BERT associe la préposition au mot USA, ainsi le moteur de recherche comprend mieux la requête et offre des résultats de recherche adaptés.  

Dans le même ordre d’idées, Google ne comprenait pas les négations : l’expression “se garer sur une colline sans bordures” pouvait mener à des résultats opposés, c’est-à-dire des collines avec bordures, car le “sans” n’était pas considéré par l’algorithme. BERT identifie les mots exprimant la négation, et le sens général de la requête. 

Pour conclure : continuez de créer des contenus de grande qualité, à forte valeur ajoutée, qui répondent aux questions de vos cibles. 

Besoin de vous faire accompagner ? De plus d’informations sur nos prestations ?