Pourquoi j'ai laissé tomber Instagram

Pourquoi j'ai laissé tomber Instagram | article de l'agence Rhapsodie à Brest

Je n’ai pas l’habitude d’écrire ce genre d’articles sur ce blog, qui traite des coulisses de Rhapsodie. Mais Instagram, aujourd’hui, ça parle à tout le monde. Nombreuses sont les entreprises présentes sur ce réseau social, qui a d’énormes qualités et que je recommande souvent à mes clients. Alors pourquoi ai-je décidé de laisser tomber Instagram ?

1. Je manquais ma cible

Je ne vous le répéterais jamais assez : n’allez pas sur des réseaux sociaux sur lesquels votre cible n’est pas présente. C’est exactement l’erreur que j’ai faite, en pensant à tort que, peut-être, ma cible se trouvait sur Instagram. Après tout, il y a de plus en plus d’utilisateurs sur Instagram : 1 milliard d’utilisateurs actifs mensuels, dont 500 millions se connectent chaque jour ! (source : Oberlo, 2020) Pourquoi mes prospects n’y seraient pas ? 

Je vous le dis : après presque un an de présence et de publication de contenu, je n’ai eu aucun retours. Peut-être que je m’y prends mal ? Pourtant, les clients pour lesquels je travaille sur Instagram en ont, des retours : leur nombre d’abonnés augmente et ils convertissent des prospects en clients. J’en conclus donc que ma cible n’est pas au rendez-vous sur ce réseau social. 

Pourquoi ça n'a pas fonctionné ?

Ma cible est B2B. Je m’adresse à des entreprises, grandes ou petites. Certaines sont bien présentes sur Instagram, mais pour leur communication propre, pas pour rechercher un prestataire. Je vous le donne en mille : un prestataire, on le recherche principalement sur…LinkedIn. Je n’ai plus qu’à mettre mes efforts sur ce réseau social là ! 
Certains prestataires arrivent à se faire connaître sur Instagram, mais leur
positionnement est à l’opposé du mien : ils se revendiquent freelance, quand je me revendique agence. Il est plus facile de s’identifier à un freelance sur Instagram, qu’à une agence. De plus, leur cible est également un peu différente : ils recherchent d’autres freelance, quand moi je recherche des TPE/PME voire des grosses entreprises. 

Que faire si vous êtes dans le même cas ?

Changez de cap. Ce n’est pas grave de se tromper ! Recentrez-vous et demandez-vous où se trouve réellement votre cible. Si elle n’est pas sur Instagram, elle est sûrement ailleurs. Elle n’est peut-être pas sur les réseaux sociaux… dans ce cas, c’est sur votre site qu’il faut miser. 

2. Je manquais de régularité

La régularité, c’est essentiel sur Instagram. Il faut publier tous les jours, liker et commenter des photos, suivre des hashtags, faire des stories, répondre aux MP… 

Et j’avais de moins en moins le temps. J’ai commencé mon compte Instagram en mars 2019 : j’avais du temps à y consacrer, je réussissais à publier 6 fois par semaine, donc quasiment tous les jours. En juillet, étant donné que l’été il y a moins de monde sur les réseaux, je suis passée à 3 publications par semaine. Et en septembre, j’ai continué sur ce rythme car il était bien plus facile à tenir que mes 6 publications. Cela coïncidait également avec une forte augmentation de travail : j’ai signé de nombreux contrats, dont un certain nombre sur les réseaux sociaux, dont Instagram. A partir de là, gérer des comptes de clients + mon compte professionnel est devenu très compliqué. Pendant la période de Noël, j’ai pris du temps pour moi, sans publications. J’ai fait un micro-retour en janvier… avant de laisser définitivement tomber. 

Pourquoi ça n'a pas fonctionné ?

L’algorithme d’Instagram impose une certaine régularité, tout en conservant une qualité de contenu. Allier les 2, au bout d’un moment, commence à être difficile. Publier tous les jours suppose d’avoir beaucoup de temps à consacrer à cette activité, d’avoir toujours de nouvelles idées de contenus, le temps d’interagir avec sa communauté, etc. A partir du moment où j’ai décidé de ne publier que 3 fois par semaine, j’ai senti une baisse de portée et de visites de mon profil

Que faire si vous êtes dans le même cas ?

Si vous avez des résultats sur Instagram, accrochez-vous et essayez d’être plus régulier, d’aller dans le sens de l’algorithme pour ne pas perdre en visibilité. Si besoin, faites-vous aider par un social media manager

Par contre, si vous n’avez pas le temps et que votre cible n’est pas au rendez-vous, n’hésitez pas à décrocher et à miser sur d’autres réseaux sociaux ou canaux de communication qui marchent mieux pour vous. Tout le monde ne peut pas percer sur Instagram ! 

Il y a quand même un troisième cas de figure : vous n’avez peut-être pas suffisamment essayé avant de dire que ce n’était pas pour vous. Dans ce cas, demandez conseil à un pro des réseaux sociaux pour avoir son avis objectif, et peut-être continuer sur Instagram avec lui.

En conclusion : Instagram, est-ce utile ?

Il est évident qu’Instagram est utile et peut offrir des opportunités de business énormes. Avant de se lancer dessus en tant qu’entreprise, il faut simplement s’assurer que sa cible est sur ce réseau et que le parcours client est parfait. Ça ne sert à rien d’être présent sur 5 réseaux sociaux sans stratégie : il vaut mieux ne choisir qu’un seul réseau social et partager régulièrement, créer une véritable communauté autour de sa marque. 

Il faut également être certain d’avoir suffisamment de contenus à poster et de pouvoir être régulier. N’hésitez pas à vous faire accompagner si vous ne savez pas quoi publier, à quel rythme, etc. Pour ne pas perdre de temps, il faut savoir déléguer !

Besoin de vous faire accompagner ? De plus d’informations sur nos prestations ? 

Une question ?

  • bonjour@agence-rhapsodie.fr
  • 06.50.91.23.84